Stale Amsterdam
Nationalité :
Neerlandaise
Âge :
41 ans
Résidence :
Pays-Bas
Stale Amsterdam
Peinture
Œuvres de l'artiste
1 950 € à 31 200 €
Followers Art Traffikers
8

D’une abstraction, aussi minutieuse que chaotique de couleurs, je fais naître le réalisme. Car mon désir est de rassembler le meilleur de ces deux mondes.

Stale Amsterdam

Présentation de Stale Amsterdam

STALE AMSTERDAM, ça a été d’abord une rencontre avec ses œuvres, sur un stand du Salon Art Shopping… Comment passer à côté sans les voir, sans qu’elles vous interpellent ? Par leur présence, leur force, par leur lumière, comme leur taille, mais aussi parce qu’elles vous appellent de leur regard qui font que vous ne pouvez pas les ignorer. Ses portraits vous invitent à vous rapprocher, à les contempler. 

Mais il y a de grandes chances que, comme moi, vous ayez ensuite envie de vous rapprocher encore de plus près, de très très près, attiré par le mystère de la technique utilisée… Comment l’artiste arrive-t-il à créer ce rendu très très particulier ? Ce qui vous amènera alors à reprendre du recul, captivé par ce que vous aurez découvert du « comment », tout à fait unique, et sa magie. 

Le jour même j’avais la chance de rencontrer STALE, présent sur la foire, et de découvrir l’Artiste. Plus aucun doute sur mon envie de le faire entrer dans notre sélection et de vous faire découvrir ses œuvres, son talent. Ce dernier résidant autant dans le fruit de son travail, ses œuvres, que dans la technique qu’il a mis au point pour obtenir ce résultat. Technique qu’il lui a demandé 4 ans de travail acharné pour la mettre au point et la maîtriser, pour ne pas dire la dompter « c’est un travail très méticuleux, délicat, mais sauvage à la fois ».

 

STALE dessine depuis toujours, aussi loin qu’il peut se souvenir, et le dessin était le moyen de créer son propre univers et de s’y évader. Désir, plaisir et besoin impérieux. Il n’a finalement jamais été question d’être autre chose qu’Artiste. Alors il crée, il crée, dessine. Ce n’est que tardivement (2010) qu’il se met à la peinture acrylique, au pinceau et développe, explore son style. Mais une sorte d’insatisfaction l’habite. Une frustration. Il sent en lui bouillonner un désir créatif mais sans en avoir trouvé le véritable medium pour le libérer, l’exercer, et de ne pas avoir trouvé SA singularité… Alors il s’investie totalement dans cette quête… « j’ai travaillé pendant cinq ans, 7 jours sur 7, sacrifiant tout, absolument tout à ce travail lent et progressif avant de trouver MON medium, ma technique, celle qui allait me permettre de Me trouver, de trouver mon identité artistique ».

 

Pendant tout ce temps il produit, explore, sans rien montrer à personne. Quatre ans plus tard, 2015, il se décide à montrer 3 œuvres, issues de cette recherche, dont est née sa technique, ce style, son style. Elles se vendent le jour même… Quelques mois plus tard, il est exposé au « Museum Square » d’AMSTERDAM.

 

Les critiques s’enflamment, plusieurs articles paraissent dans la presse. Tout s’enchaine alors très vite. Les premières commandes de collectionneurs, la sélection de ses œuvres pour le AMSTERDAM Dance Event, puis le Monchengladbach Museum lui demande de faire le portrait du footballer Gunter Netzer, STALE est ensuite sélectionné pour la Hermitage Museum Artfair... Naturellement STALE AMSTERDAM entre en galeries internationales exportant ses œuvres d’AMSTERDAM à New York, Paris, Miami , Berlin et Dubaï.

Consécration en juillet 2019 : il est sélectionné (parmi plus de 9000 candidatures) par le Rijksmuseum à AMSTERDAM pour faire partie de l’exposition « Long Live Rembrandt », célébrant les 350 ans de Rembrandt . STALE est exposé 2 mois au Rijksmuseum Philips Wing.

 

Et je ne suis pas étonné de cette reconnaissance fulgurante dès lors qu’il avait révélé le fruit de ses années de recherche… de style, bien entendu, mais aussi de technique, élaborant lui-même sa peinture, ses outils : « Je fais couler la peinture, c’est un travail très délicat, mais aussi sauvage, au sens instinctif du terme. Pas de projection, ce n’est pas du « driping ». Je dépose sur la toile la peinture avec précision, grâce à des outils que j’ai moi-même conçus et ainsi, couche après couches, passages après passages ce sont des litres te des litres de peintures que j’utilise pour chaque œuvre. C’est un processus très long, demandant beaucoup de concentration, car la moindre erreur arrive vite et est fatale ». 

C’est grâce à cela que ses œuvres ont ce rendu très particulier, cette lumière, ce relief, cette intensité mais aussi une part de fragilité.

 

Par cette succession de taches, coulures, cette superposition de nuances de couleurs, ses portraits deviennent éclatants, et par le jeu de la lumière sur cette matière vernie, ils deviennent presque vivants, leur regard scintille et donnent l’impression qu’ils nous fixent, nous suivent, intenses, ou malicieux, selon… Ces portraits se détachent du fond blanc finissant de les animer en lumière et volume.

 

Dali, Einstein, Marylin, Nicholson …. STALE AMSTERDAM aime peindre ces personnalités et les choisit d’abord parce qu’elles ont une histoire et font partie de notre Histoire, mais aussi et surtout parce qu’elles font partie de notre iconographie, au sens propre du terme, moderne pour ce qu’elles représentent et évoquent à notre imaginaire collectif.  C’est cela que STALE veut mettre en exergue et sublimer en peinture, appelant nos émotions liées à ces personnalités. Lorsqu’il peint des personnes inconnues du grand public, il va aller chercher leur « ADN positf », capter ce qui les fait « rayonner », pour en imprégner le visage, le regard, l’expression, la posture, les en animer. 

STALE AMSTERDAM aime aller chercher l’âme de chacun dans l’Humain ce qui fait du portrait son sujet de prédilection. Mais STALE s’exerce aussi aux natures mortes et à l’abstraction, ce qui annonce probablement l’évolution de son travail dans les années à venir, tout comme un travail sur sa palette de couleur… Toujours avec sa technique de « dripping » bien entendu, mais STALE fait partie de ces artistes qui veulent aller toujours plus loin, plus fort et donc qui évoluent perpétuellement tout en gardant ce qui les caractérise… ce que STALE définit comme « explosif et expressif », au-delà de sa technique, unique, bien entendu. 

 

STALE AMSTERDAM est un artiste encore émergent et « confidentiel », tout jeune sur le marché de l’art puisqu’il est réellement apparu en 2015, mais il est déjà de dimension internationale et d’une maturité artistique est déjà bien établie. Ses 4 années de recherches où il a « disparu » auront réellement servi… Aucun doute qu’il va rapidement gagner encore en notoriété et rapidement passer en catégorie Master…

 

Pour l’heure, son « problème » principal est de produire tant ses œuvres rencontrent un réel succès chez les collectionneurs qui le découvrent. Ses prix ont bien entendu suivi cette progression, quant aux œuvres originales mais vous constaterez que ses éditions limitées numérotées restent encore abordables

 

Art Traffik est donc très heureux de cette découverte et de la partager avec vous ! Attention au coup de foudre …

 

LES ARTISTES QU'IL ADMIRE : 

Salvador Dali Pablo Picasso Vincent van Gogh