Nicolas Canu
Nationalité :
Française
Âge :
43 ans
Résidence :
France
Nicolas Canu
Peinture
Œuvres de l'artiste
150,00 € à 5 000,00 €
Followers Art Traffikers
6

Laisser l’entière place aux pensées intimes du spectateur, à son voyage auquel mes peintures souhaitent l’inviter.

Nicolas Canu

Présentation de Nicolas Canu

« Ce n’est pas la destination qui importe, c’est le voyage » pourrait résumer la portée des œuvres de Nicolas. Et plus qu’au voyage, c’est à l’évasion en pensées, des pensées que les peintures de Nicolas Canu invitent, au cheminement de la pensée.

 

Car ces paysages ne sont pas des destinations, au sens figuratif du terme, mais bien un voyage en soi. Une inspiration pour ne pas dire une respiration à vos pensées, à vos émotions. Ce ne sont pas des « étapes » d’un voyage, mais des fenêtres qui s’ouvrent sur votre propre évasion. Une ouverture, une invitation, un début à votre évasion.

 

 

Imaginez-vous passager d’une voiture, d’un car, d’un train… Inévitablement votre esprit s’évade vers vos pensées tout en ayant un regard inconscient, vague, sur le paysage qui défile sous vos yeux. Toujours inévitablement, un élément du paysage, une perspective, un bâtiment, va vous sortir de vos pensées et attirer votre regard le temps d’un dixième de seconde, fugace, aussi vite passé qu’il vous est apparu. Vous retournez alors à vos pensées, mais, avec cette image logée quelque part dans votre cerveau, telle une persistance rétinienne, image que vous retrouverez peut-être dans un de vos rêves.

 

Vous voyez ? Eh bien ce sont ces images, issues de ces voyages, tant physiques que de nos pensées, voyages chargés de ces pensées, que Nicolas Canu recrée en peinture. D’où cette part de flou, ce sfumato, cette palette de couleurs douces fondues les unes aux autres, ces coulures : ces paysages n’existent que dans nos pensées, souvenirs plus ou moins conscients, vus au travers du prisme de notre mémoire et de nos émotions. Et les regarder, tels que Nicolas nous offre de le faire, c’est nous permettre de repartir en voyage, en pensées.

 

Même si c’est aussi parce qu’il aime sa résistance sous le pinceau, techniquement, il n’est pas étonnant qu’il apprécie le bois comme support, pour sa naturalité, lui-même omniprésent dans ses peintures. Bois qu’il prépare d’une première couche de peinture, en une première étape pour lui donner de l’épaisseur, du relief, du touché, de l’âme je dirais, avant d’y révéler le paysage qu’il va y faire naître.

 

Paysage issu d’un de ses propres voyages dont il va s’inspirer, parfois d’après photo. Paysages aujourd’hui à dominante naturelle, rurale, même si cela n’a pas toujours été le cas, mais avec toujours au moins un élément d’architecture humaine. Car, si plus jeune Nicolas a vécu dans un environnement résolument urbain, qui était son premier sujet en peinture, plus il a progressé dans son art plus il a pris de recul (au sens propre comme au figuré), laissant la part belle à la nature, où l’architecture, l’urbanisme, deviennent alors « anecdotiques ». Les bâtiments se sont éloignés dans le cadrage de ses œuvres, ou sont totalement absents, laissant la place à un pylône, un panneau, permettant de créer un point d’appel à notre regard pour ensuite nous emmener vers nos pensées.

 

C’est en cela que les œuvres de Nicolas touchent notre « intime » car vous seul vivrez le voyage, votre voyage en pensées face à ces peintures. Voyage en douceur, en bienveillance, en quiétude, voire sérénité, à l’image des œuvres de Nicolas.

 

 

LES ARTISTES QU'IL ADMIRE :

Cy Twombly Mark Manders Luc Tuymans

 

L'artiste en vidéos

Découvrez toutes les vidéos Découvrez toutes les vidéos