Aurélien Laborde
Nationalité :
Française
Âge :
44 ans
Résidence :
France
Aurélien Laborde
Sculpture
Œuvres de l'artiste
1 200,00 € à 3 500,00 €
Followers Art Traffikers
9

De la dureté et rugosité du métal peuvent naître la douceur et la sensualité des courbes de la Femme. Il faut aimer passionnément les deux pour cela.

Aurélien Laborde

Présentation de Aurélien Laborde

Aurélien Laborde est un artiste dont le paraître est à l’opposé de son être autant que son matériau de prédilection, le métal, est aux antipodes de ce qu’il en fait naître… Si les opposés s’attirent, Aurélien et ses œuvres démontrent qu’ils se transfigurent aussi…

 

Croisez Aurélien, et vous vous attendrez plus à le croiser dans un rassemblement de motards fan de Heavy Metal que dans une galerie d’Art ou un Musée. Pourtant, apprendre à le connaître, ou juste prêter attention à son regard, et vous découvrirez une sensibilité extrême, une douceur angélique, bien éloignée des motifs des tatouages qu’il arbore. Ce même antinomisme vous le retrouverez dans ses œuvres… Car du métal, brut, souvent même de récupération, il crée ses silhouettes de nus féminin dont la sensualité, la douceur y compris au toucher, vous surprendra.

 

 

Autodidacte, il l’est, le reconnaît, tel un aveu, et il en a toute la modestie. Pourtant, lorsqu’il est passé chez Art Traffik, en mon absence, et y a laissé une de ses œuvres, que j’ai découverte à mon retour, je dois avouer que j’y ai vu le travail d’un artiste mâture et non d’un autodidacte à peine né. Quelle n’a pas été ma surprise en allant le rencontrer dans son atelier !!! Comme en découvrant l’homme. Touché, je l’ai été.

 

Son sujet : le corps féminin et en particulier, au moins pour le moment, le buste féminin… Son matériau, le métal, que ce soit de récupération ou non, des rondelles, des boulons ou du fer à béton. Et si ses premières sculptures ne cachent pas ce dont elles sont faites, plus il avance plus il réussit à totalement nous faire oublier ce matériau à l’opposé de la féminité. Par plus de travail, d’ajustement, de soin, car il recherche la perfection…

 

Ses dernières œuvres, ces silhouettes ajourées et « infinies », subliment ces courbes et les rendent douces tant dans les lignes parfaites, qu’au toucher… Alors qu’il s’agit de fer à béton, au combien rugueux. Le travail pour en arriver là est absolument remarquable… La Femme est là, sous vos yeux.

 

Le talent d’Aurélien est aussi dans la « spacialité » de ses œuvres, par ces lignes arrêtées, des pleins et ces creux, comme suspendues, aériennes. Le « dessin » en devient plus envoutant encore.

 

Tout jeune talent donc, mais bien décidé à aller plus loin, à travailler plus encore, passionné, possédé par ce travail et son aboutissement en Beau. Mais pour le moment au moins, encore à prix très doux rapporté à la maturité artistique de ses œuvres…

 

 

LES ARTISTES QU'IL ADMIRE :

Bruno Catalano Joël Roux David Hamilton