Retour à la sélection

Mikaël Theimer

Partagez ce profil

Sélection Coup de Coeur

Mikaël Theimer
  • Catégorie : Coup de Coeur
  • Nationalité : Française
  • Résidence : Montréal, Canada
  • Medium : Photographie

Jeune photographe Français, Mikaël Theimer a posé ses valises et son objectif à Montréal. Il se passionne pour la ville et ses habitants et a crée le blog « Portraits de Montréal », adaptation du célèbre Humans of New York. Cette démarche a donné naissance au livre éponyme. 


Mikaël aime les gens… Pour ce qu’ils ont de tendre, amoureux, touchant, surprenant, ou décalé, mais toujours d’Humain. Il les scrute dans leur environnement urbain pour saisir, avec esthétisme mais pourtant sur le vif, ces moments précieux qui lui font aimer les gens. C’est cet amour qu’il veut nous faire partager. 


Jamais vous ne le rencontrerez sans son appareil qui ne le quitte plus, toujours prêt à shooter ces instants uniques et surtout… vrais. 


Ainsi, de ses déambulations à travers la ville, et le monde, émergent des thématiques. Ici, une femme se love dans les bras d’un bras d’un homme : la série « Street Love » est née et ne cesse de s’accroître. Là, sa petite amie se cache le visage devant l’objectif, refusant en toutes circonstances d’être un sujet: le photographe en fait sa quête personnelle. Ainsi débute « Mama does not like the camera » comme autant de tentatives (ratées), qui, à défaut de saisir le regard chéri, créent une identité forte d’un quotidien dont chaque cliché est une page d’un journal intime, d’espièglerie. A l’heure du selfie, cette série défie le narcissisme pour faire l’éloge de la complicité. 


Pour chaque photo, Mikaël pourra et aime vous en narrer l’histoire, comme il le fait par écrit à côté de chacune d’elles pour ses expositions. Et pour chaque série, c’est un thème qu’il développe et révèle au sens propre comme au figuré.


En exclusivité chez Art Traffik, la série Etoiles. Capturée lors de différents événements en art visuel, en public ou en phase de répétitions, elle place l'artiste et son œuvre au cœur de l'image. Le cadrage se fait graphique pour un résultat onirique parfois, poétique souvent, où le contraste est au service du mouvement.


A propos de cette série, il écrit : « Les artistes de cirque ont le pouvoir de rendre, le temps d’un spectacle, leur âme d’enfant à ceux qui les regardent. C'est peut-être parce qu'à faire des galipettes, eux semblent n'avoir jamais vraiment perdu la leur. George Bernard Shaw écrivait un jour : « On n’arrête pas de jouer parce qu’on vieillit, on vieillit parce qu’on arrête de jouer. » Cette série, c’est un peu un hommage à cette pensée, et à ceux qui en ont fait leur mode de vie. Pour rappeler à notre coeur de rester jeune, toujours. »


Comme il le dit : « Au bout du compte, ce n’est pas tant la photographie que j’aime mais les choses que je photographie. Les gens que mon appareil me permet de rencontrer, les endroits où il me conduit, les histoires qu’il découvre ; bref, toutes les fenêtres qu’il m’ouvre sur le monde. »


Ayant développé une véritable passion pour la photo humaniste, il n’est pas surprenant que Mikaël Theimer travaille régulièrement avec des ONGs dont il documente les projets en vue d’expositions.


Plusieurs fois exposé au Québec où il s’est fait une place en tant qu’artiste émergeant, Art Traffik est heureux de représenter ce talent pour participer à sa reconnaissance française et européenne !

Art Traffik vous conseille

Voir toutes les oeuvres